J'ai rencontré Hubert à Geekopolis en 2014 alors qu'il peignait une fresque avec deux autres artistes, Manchu et Julien Delval. Hubert était alors en train de peindre la pin-up sur ce vaisseau spatial, à la manière de ce que les soldats dessinent sur les avions de chasse ou les bombardiers.

J'ai tout de suite été intéressé par son travail et ce style rétro-futuriste et j'ai alors proposé à Hubert de collaborer sur une création capsule cherchant à marier son univers à celui de What Heroes Wear. Voici quelques questions qui vous aideront à découvrir l'artiste derrière les pin-ups.

Le step-by-step sur le site de Michel Borderie

Le rough couleur

Les roughs noir & blanc

Peinture Geekopolis

Depuis quand peins-tu? Par quoi as-tu commencé? (quels types de dessins etc..)

Je peins depuis 2003. Avant, j'étais illustrateur, c'est à dire que je travaillais pour vendre un produit ou un texte. Désormais, je peins ce que je veux et je n'ai nulles autres contraintes que celles que je m'impose pour progresser. J'ai travaillé pour l'édition et la publicité et plus particulièrement pour le packaging. J'ai dessiné beaucoup de fruits et légumes pour des yaourts ou des boîtes de biscuits. Ce fut très formateur techniquement car il fallait être au top constamment. Les clients ne payaient pas tant qu'ils n'étaient pas satisfaits. J'ai gagné de quoi vivre mais je n'étais pas satisfait artistiquement parlant. C'est pour quoi j'ai toujours peint pour moi quand je n'avais pas de commande de livre de science-fiction, mon autre passion.

Quelles étaient tes sources d'inspiration lorsque tu as peint ces pin-ups? (quels étaient tes artistes favoris à cette époque)

Mon premier choc fut pour Aslan, un illustrateur français qui dessinait une pin-up par mois pour un magazine pour homme Lui, qui fut relancé il y a quelques mois. Puis je découvris les artistes américains. Vargas qui travaillait à l'aérographe et dont la technique me semblait inaccessible et puis surtout Elvgren, le plus grand.

Quel est ton processus créatif? Comment travailles-tu? Quel matériel utilises-tu en général?

Je travaille d'après photo. Je fais donc poser des modèles. C'est la partie la plus créative et la plus agréable de mon travail. Je fais jusqu'à 300 photos par séance pour ne garder que la meilleure qui me servira de document de référence. Ensuite je peins à l'acrylique sur toile à l'aide d'un aérographe. C'est une sorte de petit pistolet à peinture qui sert à pulvériser la peinture à la manière d'une bombe aérosol. J'utilise cette technique depuis mes débuts il y a plus de trente ans et j'en suis devenu l'un des acteurs de référence dans le monde. Simplement, je n'ai jamais abandonné l'outil lorsque mes camarades qui utilisaient la même technique ont évolué vers le numérique.

Quels sont les derniers projets liés à la pop-culture qui t'ont touché dernièrement? (le dernier film de super héros que tu as apprécié par exemple)

J'ai particulièrement aimé le film Chappie qui est à la fois touchant et prophétique. C'est l'histoire d'un robot qui s'éveille à l'intelligence. C'est à la fois drôle et tragique. J'adore les films de super héros mais je crains qu'on en aie bientôt une overdose!

Quel est ton super héros préféré? Pourquoi?

J'aime beaucoup Batman mais encore plus Catwoman! C'est un personnage sombre et sexy dont les appâts sont ses meilleures armes. Et puis d'un point de vue moral, elle est ambivalente. C'est ce qui doit fasciner Batman... Et nous!

Quel conseil pourrais-tu donner à un aspirant artiste?

Écouter les avis des anciens, les critiques et les avis, mais surtout écouter son cœur! Travailler sans avoir peur d'échouer. Travailler tous les jours et essayant de s'améliorer. Travailler comme si c'était la dernière œuvre de sa vie mais comme si on avait l'éternité devant soi.

Quels sont tes projets à venir? 

Je vais consacrer cette année à peindre de grands formats dans mon nouvel atelier. Puis plus tard faire des choses plus érotiques ou peut-être de la sculpture...

Le site officiel d'Hubert de Lartigue